Les confessions d'une mature affamée…


Dernièrement j'ai commandé via internet un superbe écran LED. Je savais que mon époux serait encore en voyage d'affaires à la date de la livraison alors j'ai accepté de payer un petit supplément pour qu'un technicien s'occupe du montage sur place. Impossible pour moi de rester une journée sans télévision. Et puis à 55 ans je n'ai vraiment pas envie de me prendre la tête avec toutes ces nouvelles technologies.

Mon prénom c'est Marie et je vis à Dînant. Mariée depuis 35 ans à Yves, je suis heureuse en ménage. Pourtant depuis quelques années j'ai un pêché mignon : les petits jeunes...

Mon époux très régulièrement absent pour son travail ignore tous de mes penchants coquins.

Mon dernier plan cul avec un jeune gars date de quelques jours et me confirme ce que je pensais : j'adore me taper de jeunes mecs surtout lorsqu'il y a une grande différence d'âge entre nous. C'est ce qui me plaît le plus !

J'ai remarqué aussi que de plus en plus de femmes de mon âge aiment se taper des jeunots, certaines s'affichent avec et d'autres le font plus discrètement. Je fais partie de la deuxième catégorie.

Avant quand je préparais la valise de mon époux pour ses déplacements professionnels, je me sentais triste et abandonnée. Depuis quelques mois je le fais avec entrain et plaisir car je sais que son départ va me permettre de m'éclater sexuellement avec des mecs qui n'attendent de moi rien d'autre qu'une bonne participation et un gros appétit pour la baise. Je vais me chopper un joli petit lot et m'amuser sans limites jusqu'au retour de mon gentil mari.

C'est incroyable comme les jeunes gens sont ouverts et sans pudeur de nos jours. Ils se fichent de la différence d'âge pensant avant tout au plaisir et moi j'aime ça. Et puis faut pas se mentir, tenir entre ses bras un corps plein de fraîcheur, musclé, et foutu comme un mannequin ça plairait à bien des femmes qui ne peuvent pas se le permettre.

Moi j'ai un atout important : malgré mon âge je suis encore super bien roulée. Mes seins sont encore fermes et très sensibles surtout au bout, et mes longues jambes surmontées de mon petit cul font un malheur dès que je porte une mini-jupe.

Quand j'ai envie de me régaler d'une bite, je choisis une tenue provocante et surtout "tendance", souvent des leggins avec de jolis tops sexy (pas de soutien-gorge pour que les tétons pointent) et au volant de mon auto, j'écume les endroits branchés du centre ville histoire de trouver un jeune mec à m'envoyer... Mon petit manège de Cougar en recherche ne passe jamais longtemps inaperçu...

Pour en revenir à ce fameux matin, je reçois un SMS m'informant que mon écran LED sera livré dans le courant de la matinée. A peine le temps de passer sous la douche que déjà le carillon de la porte d'entrée retentit. Rapidement j'attrape ma sortie de bain pour m'enrouler dedans et noue fermement la ceinture en me dirigeant dans le couloir pour ouvrir.

C'est avec un sourire franc et direct que le livreur me salue. Je ne pensais pas le voir si tôt. Mince alors je suis en petite tenue et il va sûrement penser que je n'ai pas de respect ! Tanpis ! Je m'efface pour le laisser entrer et lui montre le salon pour qu'il puisse s'occuper du montage. Je lui propose une tasse de café qu'il accepte avec un sourire engageant.

Le montage de l'écran contre le mur a duré 20 minutes. J'apporte le plateau et le dépose sur la table basse du salon, une idée lubrique dans la tête. Ce jeune gars me dévore des yeux, il semble curieux de tout et cela me donne des frissons le long de mes hanches. Assis sur le rebord du sofa il semble très à l'aise et son regard vicieux me donne envie de me faire lécher la chatte. Je suis certaine qu'il serait ravi que je lui fasse la meilleure fellation de sa vie.

Je suppose que ça doit l'exciter de me voir nue sous le déshabillé de dentelle noir. Ce n'est pas la première fois que j'ouvre la porte de chez moi dans cette tenue et je le fais surtout parce que cela m'excite d'exhiber mes formes sans tabous.

J'aime jouer les indécentes, et repousser toutes mes limites pour une bonne baise sauvageonne...

N'ayant pas l'habitude de passer par quatre chemins je me décide à tenter une approche directe et très coquine :

- j'espère que vous ne m'en voudrez pas d'être encore en petite tenue.. 8 h 30 c'est un peu tôt pour moi je dois bien l'avouer...

- c'est moi qui devrais m'excuser de vous déranger de si bonne heure mais comme j'étais tout près de chez vous j'ai trouvé plus pratique de vous livrer la première..

Il doit avoir tout au plus 20 ans et j'avoue qu'en me tapant celui là il deviendrais mon plus jeune plan cul ! Son corps me plaît : petit et trapu il semble bien musclé et souple. Brun avec des yeux noisettes il dégage une sorte de virilité bestiale et semble très mature malgré son jeune âge . Il m'appelle pour me montrer rapidement le fonctionnement du LED avec la télécommande. Je sens l'odeur de son parfum tout près de moi et son souffle chaud caresse mon visage pendant qu'il me montre comment m'en servir. La proximité de nos corps m'incite à me montrer plus familière avec lui :

- Ton boulot te plaît ?? Tu dois souvent croiser de belles jeunes femmes ...un beau gars comme toi dois faire des ravages…

- Pas si souvent que ça et bien moins belle que vous ! J’ai une copine mais elle est un peu coincée si vous voyez ce que je veux dire. Je préfère les femmes matures elles savent ce qu'elle veulent.

Il fixe mes gros seins lourds visibles sous ma sortie de bain en dentelle et je sens bien qu'il a envie de me peloter, je lui tends une perche :

- Tu n'en vois pas d'aussi gros si souvent n'est-ce pas ? Tu veux les toucher ?

Avec assurance je me débarrasse dudit déshabillé et tend mes gros nichons vers lui en lui disant d'une voix cochonne :

- Sers-toi, profites-en...

- Tu me fais bander à mort et j'aimerais bien me taper une bonne Cougar comme toi mais je tiens à mon job alors...

- T'inquiètes pas bel étalon je sais rester discrète et t'auras même un petit bonus si tu es performant...

D'un bond le petit fripon est près de moi. Ses mains s'agrippent à mes gros lolos pendant que nos bouchent se soudent pour un baiser brûlant. Sa bouche m'accapare et aspire ma langue, humm il joue avec mes seins, les soupesant, les malaxant en étirant les bouts assez fortement. Pour un petit jeune il s'y connait bien...

- avoues que tu as envies que je te pompe ! ?

- ho oui surtout quand c'est une grosse chienne comme toi... Tiens suces ma bite t'en meure d'envie cochonne !

Ses mots vulgaires m'émoustillent trop. Je peux sentir le feu qui irradie mon minou.

De sa main libre il guide ma nuque pour écraser mon visage sur sa queue courte large et dure comme du bois. Le gland me dégueule direct une grosse goutte sirupeuse sur mes lèvres déjà arrondies et avide de bouffer de la bite. Je suis trempée du minou pendant qu'il m'administre sur le visage des coups de queue en forçant parfois mes lèvres à s'ouvrir pour enfiler son pénis dans le fin fond de ma gorge.

Je me retrouve en levrette sur la table basse pendant que mon petit gars me laboure le train arrière avec sa queue large qui me ramone sans discontinuer...

Le jus s'écoule une première fois sur mon cul large qu'il claque en cadence pour que sa queue s'enfonce le plus loin possible dans mon vagin en feu.

Après quelques minutes de battement, sa bite reprend sa forme consistante et il plaque ma bouche dessus en réclamant une branlette espagnole. Je sers mes deux gros nichons contre sa bite et son gland faisant gonfler au passage ses couilles rondes et pleines. Je suce, je gobe et je prends un pied fou car mon petit jeune ne chôme pas : ses doigts s'immiscent dans les replis charnus de ma chatte pour me branler à tout va...

- tu coules beaucoup petite truie, tiens lèches ta mouille...

Il me tends ses doigts que je lèche bien volontiers, humm c'est trop bon...

- Bon passons aux choses sérieuses… J'ai une grosse envie de te démonter ton trou de balle...

J'en ai l'eau à la bouche et je me laisse manipuler comme un jouet pendant qu'il use et abuse de ma rondelle. Il me baise d'abord à quatre pattes puis me renverse sur le côté pour pouvoir m'enculer et me branler la clito en même temps... Ses doigts sont partout : dans mon vagin, dans ma bouche, sur mes mamelons qu'il triture sans relâche.

Quand enfin il se met à crier mêlant son cri rauque à mes gémissements torrides j'ai la rondelle dévastée de plaisir...

On refait surface, il se sauve à la douche pendant que déguste mon café tiède...

Il me quitte assez vite refusant net le petit bonus financier que je lui propose préférant prendre mon numéro de GSM…

Histoires récentes